Continuez à recevoir les mise à jour de Windows XP jusqu'en 2019

Publié le par Maguy Dubousquet -DMPROCONSEIL

Disk Director 12.0 :  la boîte à outils pour gérer vos disques sous Windows 8 et sous windows 8.1

Disk Director 12.0 : la boîte à outils pour gérer vos disques sous Windows 8 et sous windows 8.1

Le site Betanews met en lumière une façon de continuer à recevoir les mises à jour de Windows XP jusqu'en 2019, et ce, sans payer. Une manoeuvre qui nécessite d'ajouter quelques lignes dans la base de registre du système d'exploitation.

Les mises à jour de Windows XP ne sont plus fournies aux particuliers, mais c'est encore le cas pour certains professionnels. La version Windows Embedded POSReady 2009, destinée aux points de vente, font partie des variantes qui seront mises à jour jusqu'en 2019. Betanews a découvert qu'il est possible de faire passer une version classique de Windows XP pour une version Embedded, dans le but de continuer à recevoir des mises à jour Windows Update.

Pour ce faire, le site explique qu'il faut créer un document texte nommé XP.reg, tout en s'assurant que l'extension est la bonne. Il faut ensuite y coller quelques lignes de codes selon la version utilisée - le détail est donné sur le forum Sebijk. Ensuite, il faut enregistrer le fichier et double-cliquer dessus pour que l'enregistrement dans la base de registre soit pris en compte.


Après la manoeuvre, le système est effectivement reconnu comme étant Windows Embedded POSReady 2009, et les mises à jour seront assurées. Néanmoins, cette démarche est à réaliser aux risques et périls de l'utilisateur : certaines mises à jour n'étant pas destinées à une version standard de Windows XP, elles peuvent ne pas fonctionner. De même, toutes les mises à niveau ne sont pas assurées en faisant passer l'OS pour ce qu'il n'est pas.

Reste enfin à savoir si Microsoft va laisser cette astuce se répandre, ou va réagir pour la bloquer - ce qui passerait, ironie du sort, par une mise à jour de Windows XP.

Source : clubic.com

Publié dans Webmarketing

Commenter cet article