Article publié depuis Overblog

Publié le par Maguy Dubousquet Rédactrice Correctrice & Biographe

Depuis la loi Rebsamen, un PV doit être établi après chaque réunion de CE par le secrétaire. Toutefois pour aider dans ce travail chronophage, la rédaction du contenu du procès-verbal des délibérations du comité d’entreprise peut être confiée à un rédacteur externe au comité, sous réserve de l’accord de la majorité des élus. 

Notre agence de retranscription audio est spécialisée depuis 2012 en rédaction de compte-rendu de PV de CE, conseil municipal, comité de direction, concertation publique, conférence de presse, congrès, séminaire et table ronde.

Ce que dit la loi Rebsamen

L’article L. 2325–20 du Code du travail prévoit que « les délibérations du comité d’entreprise sont consignées dans un procès-verbal établi par le secrétaire du comité dans un délai et selon des modalités définis par un accord conclu dans les conditions prévues au troisième alinéa de l’article L. 2323–3 ou, à défaut, par un décret.

À l’issue du délai mentionné au premier alinéa, le procès-verbal est transmis à l’employeur, qui fait connaître lors de la réunion du comité d’entreprise suivant cette transmission sa décision motivée sur les propositions qui lui ont été soumises.
Les déclarations sont consignées dans le procès-verbal.
Un décret définit les conditions dans lesquelles il peut être recouru à l’enregistrement ou à la sténographie des séances du comité. »

Dorénavant, le secrétaire du CE se voit assigner un délai pour rédiger le PV. Ce délai est fixé :

  • par un accord conclu entre employeur/syndicats ;
  • ou en l’absence de syndicats, par un accord employeur/CE adopté à la majorité des membres titulaires élus du comité ;
  • ou, à défaut, par décret. Ce décret a été publié le 14 avril dernier.

Sur un plan juridique, il n’y a aucune obligation de négocier et a fortiori de conclure un accord.

On remarquera que le dispositif privilégie l’accord signé avec les syndicats représentatif pour fixer le délai de rédaction du PV. S’il n’y a pas d’organisation syndicale alors c’est le CE qui décidera à la majorité du délai de rédaction des PV.

Et s’il n’y a toujours pas d’accord, les règles applicables sont les suivantes :

  • le procès-verbal est établi et transmis à l’employeur par le secrétaire dans les 15 jours suivant la réunion à laquelle il se rapporte ;
  • si une nouvelle réunion est prévue dans ce délai de 15 jours, le procès-verbal est établi et transmis avant cette réunion ;
  • le délai d’établissement et de transmission du PV est ramené à 3 jours lorsque le comité d’entreprise est réuni dans le cadre d’une procédure de licenciement économique avec plan de sauvegarde de l’emploi (C. trav., art. L. 1233–30). Il est de 1 jour lorsque l’entreprise est en redressement ou en liquidation judiciaire.

La version du procès-verbal à transmettre à l’employeur doit être définitive. Cela signifie que dans l’intervalle, le secrétaire a intérêt à faire relire son projet de PV par les autres membres du CE pour que ces derniers vérifient que leurs propos ou la teneur de ceux-ci ont bien été retranscrits avant de le transmettre à la direction. Source Edition Tissot.

En conclusion

Notre agence DMPROCONSEIL prend en charge la rédaction de vos comptes-rendus de réunions, de procès-verbaux de CE, de conseil municipal, actes de colloques, comptes rendus de conférences, journaux internes

  CONTACTEZ-NOUS POUR TOUS RENSEIGNEMENTS

 

 

 

Commenter cet article