Nathalie Derberdt correctrice et croqueuse de mots !

Concentration, rigueur et sens critique. Je vais vous présenter Nathalie, ma collaboratrice et amie de lettre. « Mots en l'air. Attention ! Ils retombent toujours ». Livre, article, site Internet, et derrière des humains qui n’attendent d’elle qu’une chose : qu’elle améliore un contenu et qu’elle possède une solide culture générale. Objectif : zéro faute.

 

Elle est circonflexe

Accent circonflexe, l’empire contre-attaque ! Euh… enfin… Voici la réaction de ma partenaire, correctrice depuis 1998, en apprenant la disparition de l'accent circonflexe sur le « i » et le « u » !

« Bon, je vais me faire un petit jeune !

– Pardon ? 

– Oups ! Je vais me faire un petit jeûne. »

De l'importance de l'accent circonflexe...

Les personnes bien pensantes, celles qui modifient l’orthographe, n’appliquent pas toujours la réforme en intégralité, laissant passer de temps en temps un accent circonflexe. Ainsi, nous autres correcteurs, avons décidé d'orthographier «connaître» ou « apparaître » ou «maîtrise»… toujours avec le petit chapeau ! Enfin, jusqu’à ce que l’accent circonflexe disparaisse complètement.

 

Le trait d’union de la pensée

ll faut qu'il monte le drame au niveau cosmique et qu'il médite sur la-faim-dans-le-monde (avec les traits d'union que les phénoménologues aiment à mettre pour décrire la ligne de leur entrée dans le monde) (Bachelard, Poét. espace, 1957, page 128).

 

En géographie, si vous évoquez des «territoires ultra-marins», en nouvelle orthographe, c'est «ultramarins». Ou plus simplement : portemonnaie, portefeuille…

 

Nous ne dirons pas au revoir aux accents circonflexes ni aux traits d’union.

 

À quand les mauvaises unions et les mauvais accords ?

 

Une correctrice pas si has been que ça !

Oui, la langue française évolue, c’est un fait. Qui n’a pas aperçu sur la toile, Rip ou RIP, acronyme de Requiescat in pace (Qu'il/elle repose en paix) ? La première fois, j’ai ressenti un certain... comment dirai-je ? ... émoi. Quésaco  Requiescat In Pace ? Du latin. Prétentieuse va ! Le latin, une langue définitivement morte ! C’est tellement mieux de parler en acronyme, pardon en initial ! Toutes mes excuses !

 

Sérieusement, en tant que correctrice passionnée, Nathalie doit se tenir à jour. Ah, les nouvelles expressions ! Lol. Nous en plaisantons. Quand je pense que ce mot est entré dans le dictionnaire. Enfin ce qui me gêne un peu, c’est que ceux-ci ont un caractère éphémère. Pourtant, ils appartiennent au langage courant, nous ne pouvons pas le nier. Alors vive le langage familier... ou pas…

 

Nénufar, ognon, oui, l'orthographe n'est pas intangible

 

Ne vous en déplaise, les deux orthographes sont autorisées ! Nous avons fait notre choix ! Ce sera nénuphar et oignon. Vous aviez un doute ? What did you expect ?  

 

Nathalie Debert traqueuse d’orthographe ! Mais qui est-elle ?

C’est une chasseuse. Sa cible ? Pas besoin d’avoir fait l’Académie française pour le deviner. Ce sont les fautes d’orthographe, les erreurs de syntaxe, les contre-sens ou les mauvaises utilisations des mots. Autrement dit, elle exerce le métier de correctrice. Rodée à débusquer toutes les fautes, elle adore et elle en redemande, encore et toujours.

 

Depuis 1998, son terrain de prédilection, ce sont les documents professionnels, la relecture de romans et les petites erreurs dont foisonne le net... C’est une passion très précoce, car déjà toute petite, elle adorait corriger les fautes des bien plus grands qu’elle !

 

Les erreurs arrivent même aux meilleurs !

Un prof se doit de ne pas commettre de fautes de grammaire comme dans l'image ci-dessus ! Voilà pourquoi Nathalie, en tant que correctrice est très mais alors très méticuleuse.

Ses journées ? Éplucher les contenus qui paraîtront dans la version papier ou web, pour s’assurer que tout est distinct, juste et convenablement écrit. Elle s’implique à la fois au bon usage orthographique et grammatical, typographique et syntaxique, aux tournures de phrases et à la cohérence du contenu, aux digressions et au bon usage des signes de ponctuation. Un travail minutieux et exigeant.

 

Et moi ? Pendant ce temps, je bois un soda. Ensuite ? Je procède à une nouvelle lecture. Car nous aussi pouvons être victimes de coquilles ! Puis nous procédons à une troisième lecture, ensemble. La perfection n’existe pas, mais nous la recherchons.

 

Ce qui est également très amusant pour nous, c’est de transcrire un enregistrement en bon français. Nous sommes les reines de la transcription audio et du compte-rendu, car nous adorons découvrir de nouveaux univers. C’est fascinant. Nous sommes détentrices de secrets, mais… chut !

 

« La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si hardie, si touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu’on l’aime de toute son âme, et qu’on n’est jamais tenté de lui être infidèle ». Anatole France

 

La mémoire en alerte, le flair aiguisé, l’œil acéré...

Le métier de correcteur est devenu féminin. Les entreprises et les maisons d’édition cherchant à rogner leurs coûts, travaillent avec des personnes indépendantes comme nous. Corriger toutes les erreurs mot à mot, signe par signe. La technique de Nathalie est de s'appuyer sur sa maîtrise de la langue française, de consulter de nombreux dictionnaires qui décorent son bureau. Et aussi elle parcourt des guides grammaires pour les cas très délicats. Pour finir, elle se réfère à un code typographique.

 

La correction peut être approfondie par un travail de reformulation ou de réécriture. Nous devons respecter la pensée de l’auteur. Comme quoi ce métier de l’ombre est toujours utile et encore plus sur la toile. 

 

« La curiosité est autant parente de l’attention que l’attention l’est de la mémoire » Richard Whately.

 

Une langue vit et s’adapte à son temps ! D’ailleurs, elle s’ajuste aussi à celui qui l’utilise. L’orthographe, c’est une forme de politesse envers les lecteurs.

 

J'espère vous avoir convaincu que l’on peut parler de la profession de correcteur, de grammaire et orthographe, de relecture française, sans être rébarbatif. Avec légèreté même si c’est un sujet très sérieux. Et rassurez-vous : face à certaines règles d’orthographe, c’est normal d’être un peu… perdu. C’est notre métier, notre passion ! Ce sont deux correctrices avisées qui vous l’affirment. Vous voilà rassurés ! Au subtil contresens en passant par la traditionnelle faute d'accord, tant que l’écriture sera usité, notre métier aura un sens. 

 

L’intelligence de l’écriture

Voici le mail de Nathalie Deberdt, si vous voulez lui parler en privé : interlignes.crest@yahoo.fr

Et si vous désirez connaître les 800 mots les plus fréquents dans le cadre de la nouvelle réforme de la langue française, téléchargez les 15 pages dont l'intitulé est : l'essentiel de la nouvelle orthographe, ci-dessous.

Rédigé par Maguy Dubousquet Journaliste web et rédactrice

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :